Chate sexe black orleans erotic flash games dating

Sa queue était raide, ferme, dure comme une promesse de ce qui m’attendait, des tourments qu’elle m’infligerait bientôt.

Il m’a interrompue au bout de quelques minutes en disant que je lui faisait effet diable et qu’il ne fallait pas que j’insiste au risque d’un « accident de parcours » et que devais lui permettre le temps de laisser tomber « la pression » » pour ne pas risquer « un acte intempestif ».

Je lui ai d’abord répondu qu’il était largement en dehors de mes critères d’âge avec mes 57 ans.

J’avais chaté avec un "jeunot", Jérôme âgé de 32 ans qui voulait juste parler mais au fur et à mesure il m’a chauffée en insistant et me disant qu’il avait une énorme envie de moi.

Nous avons convenue d’un rendez-vous chez lui pour le surlendemain soir, vers 21h00.

On a pris un coca tous les 3, assis sur le canapé en parlant de sexe et de motivation, de désir, plaisir et jouissance. m’a fait comprendre qu’il restait au salon, devant la TV, le temps que la température devienne « caniculaire » dans cette chambre.

Il sa pris la capote entre 2 doigts et n’a eu qu’à la poser sur son gland pour la dérouler sans perte de temps, ni pour lui, ni pour moi.

Je le regardais, impatiente mes reins cambrés, dérouler proprement la capote sur sa queue, droite, ferme, dressée vers son nombril comme un bâton de commandement.

Chate sexe black orleans-90Chate sexe black orleans-11Chate sexe black orleans-10

Je lui ai dit "oui, vient maintenant, jouis au plus profond de moi ...".Mais au fil de la discussion qui s’en est suivi avec J.L, mon Mari, il m’a dit :"Après tout pourquoi tu ne lui céderai pas s’il manifeste une telle envie ?Il a alors repris son manège alternativement, tantôt me suçant, tantôt me branlant ; quand ce n’était pas tout à la fois : deux doigts qui pilonnaient ma chatte et une bouche qui faisait un suçon sur mon clito pour l’attirer vers le titillement de sa langue agile.J’ai du jouir 3 ou 4 fois, je ne sais pas et n’avais plus vraiment les moyens de compter. qui s’est avancé dans la chambre ; à sorti une capote emballée de la poche de sa chemise.

Leave a Reply